Bill Kaysing, prophète du Moonhoax


L'homme qui immortalisaa la légende

moto
La legende du "Moonhoax" est entré dans la littérature en 1974 ( donc deux ans après le dernier alunissage ) avec We Never Went to the Moon. sous la plume de Bill Kaysing.

Qui était Bill Kaysing? Un écrivain américain, diplomé en littérature anglaise, défendant un certain art de vivre, et fana de balades à moto. Ses admirateurs, l'appelait parfois "wild Bill Kaysing" et le surnommait "the fastest pen of the west".
Les complotistes le présentent comme un spécialiste et un ingénieur. En réalité, il a bien travaillé chez Rocketdyne ( qui a fabriqué les moteurs fusées de La Saturn V ), mais au service de la documentation technique, et, selon son biographe, son travail consistait surtout à traduire les termes techniques en langage commun.
De plus, il n'y a travaillé que jusqu'a 1963 seulement ( donc à l'age de 41 ans, et avant le démarrage effectif du projet Apollo ), après quoi, il se consacra au journalisme pour des revues de moto. C'était donc un littéraire passionné de moto. Rien à voir avec un ingénieur, encore moins avec un scientifique

En fait, Kaysing était plutôt du genre "rough rider", aimant l'Amérique profonde et ses grands espace, et détestant le mode de vie déshumanisé de la cote est, avec ses mégapoles. Cela l'amenait à se méfier de tout ce qui émanait des grandes villes, et en particulier du gouvernement, de ses pompes et de ses oeuvres, donc des administrations et de la NASA...

reward
il écrit plus vite que son ombre
C'est en 1959 que Bill Kaysing forgea son opinion: le voyage de l'homme dans l'espace était impossible. L'année précédente le premier Satellite américain avait découvert autour de la terre une ceinture de radiation ( les fameuses ceintures de Van Allen ). Or Bill Kaysing venait de lire que selon les soviétiques, il faudrait une épaisseur de 4 pieds de plomb pour protéger les cosmonautes
De plus, selon la mythologie populaire de l'époque, il pensait que l'espace était parcouru de milliards de météorites. Il en déduisit que la probabilité de voir revenir un cosmonaute vivant était de 7 pour 5000...
N'étant pas scientifique, il ne lui vint jamais à l'idée de réactualiser ses connaissances. S'il s'était renseigné, il aurait su que la traversée des ceintures de Van Allen ,n'était pas si dangereuses qu'il le croyait, et qu'un satellite spécialement lancé par la NASA avait montré que l'espace était beaucoup moins riche en météorites qu'on ne pensait
Quant à la lune, Kaysing pensait que la température diurne (jusqu'à 130 °C) rendait tout voyage impossible. il n'avait pas réfléchi qu'il suffisait d'alunir au lever du soleil (ce que feront toutes les missions Apollo).
we never went
et voila le résultat

L'examen des arguments de Kaysing, en général, montre qu'il était d'une ignorance scientifique plutôt crasseuse. Mais sûr de son fait, il continuait de répéter des convictions acquises en 1959...

L'argument qu'il jugeait le plus convaincant, était que les photos du programme Apollo ne montraient pas d'étoiles, alors qu'elles auraient du en montrer des trillions!
L'ignorance de Bill Kaysing fait peine à voir: Les étoiles ne sont visibles que quand le ciel est suffisamment sombre. Oui, mais il ne suffit pas que le ciel soit bien sombre. Il faut encore que l'oeil s'adapte à cette ambiance pour voir des étoiles qu'il ne verrait pas s'il restait accoutumé à la lumière du plein soleil. Car il faut rappeler que le soleil est environ 300 milliards de fois plus brillant que les étoiles de la grande ourse. De plus, sur terre, sans télescope, on ne peut voir que quelques milliers d'étoiles, pas des trillions
Il est possible que les connaissances en astronomie de Bill Kaysing lui viennent des bandes dessinées. Là aussi, des scènes supposées vues dans l'espace montrent des étoiles, sur un ciel bien noir, mais au soleil.

tintin


Et le fait de faire des photos n'y change rien. N'importe qui a essayé de photographier des étoiles sait qu'on obtient qu'un négatif en carreau de vitre, ou un écran tout noir, si l'on utilise les mêmes réglages qu'en plein jour. Or les astronautes ne travaillaient pas dans la nuit lunaire, mais en plein jour, donc leurs photos ne risquaient pas de montrer des étoiles .
Bien sûr, on lui expliqua que les temps de pose des photos prises sur la lune ne permettaient pas de montrer des étoiles, mais il interrogea des "experts" en photographie qui lui assurèrent que la NASA avait les moyens de se payer des appareils photographiques capable de donner d'excellentes images des étoiles.
Visiblement, Bill Kaysing était aussi nul en photographie qu'en astronomie. Evidemment que la NASA avait les moyens de se payer de tels appareils, puisque n'importe quel appareil de bas de gamme peut photographier des étoiles, pourvu qu'il dispose de la pose T ( blocage de l'obturateur en position ouverte ). Alors, bien sûr, avec leurs Hasselblad posés sur un pied, les astronautes auraient pu photographier les étoiles. Et tout ça pour quoi? Pour avoir des photos totalement inutilisable dans le cadre de la mission lunaire...

Faisons l'expérience

expo normale surexpositionle

A gauche, une photo du LEM prise lors de la mission Apollo 11, avec une exposition normale
Nous verrons sur une autre page que Vénus, avec sa magnitude de -4, a pu être photographiée de façon à peine visible, avec une telle exposition. Pour voir des étoiles, comme celles de la grande ourse, il faut pouvoir les capter jusqu'à la magnitude 2, au minimum, soit un écart de 6 magnitudes, nécessitant un temps de pose 250 fois plus important. Pour voir se dessiner une constellation, il faut compter une magnitude de plus, soit un temps de pose au moins 600 fois plus grand (donc de plusieurs secondes, ce qui nécessite un pied). Autant dire qu'à part le ciel, tout le reste de l'image serait "brulé"

A droite, une reconstitution approximative de ce qui aurait été obtenu avec une surexposition. Regardez bien: on voit quelques étoiles
( reconstitution des étoiles par Célestia, le 23 juillet 1969, dans la direction opposée au soleil )

Vous imaginez la tête du responsable des relations publiques de la NASA, si les astronautes lui avaient ramené des photos comme celle de droite!

Quant aux rédac-chefs des magazines, ils auraient failli avoir une attaque!

Nous avons imaginé ce qu'aurait pu être, la couverture de Life, avec les temps de pose exigés par les complotistes
A gauche la magnifique couverture de LIFE, pour l'édition qui rendait compte de l'exploit d'Apollo 11
A droite, ce qu'elle aurait été si les astronautes avaient fait des temps de pose permettant de montrer des étoiles. (on suppose, bien sûr, qu'Aldrin ait pris la pose pendant plusieurs minutes, comme au bon vieux temps des daguerreotypes)

On devine que ce numéro n'aurait pas fait le tirage escompté...
life grand public life complotistes


Fort de son ignorance, Bill Kaysing affirma donc que puisque ces photos ne montraient pas d'étoiles, elles n'avaient jamais été prises sur la lune. Elles avaient été prises sur Terre
Mais si la NASA avait fait de fausses photos, pourquoi n'y avait elle pas inséré de fausses étoiles? Parce que la NASA avait compris que beaucoup de passionnés d'astronomie seraient capables de voir le truc. Elle aurait donc préféré faire l'impasse sur les étoiles...
( Et comme ça, tout le monde pouvait voir le truc, même Bill Kaysing )

Bill Kaysing pensait que les photos avaient été prises à Norton Air Force Base, ou encore dans la fameuse "Area 51"

D'autres lieux sont aussi cités. En Tunisie certains guides touristiques prétendent que les américains allèrent tourner dans les montagnes du désert de Matmata ( connues pour leur aspect "lunaire" )

Quand on réfléchit que le président Kennedy avait voulu le programme Apollo, pour affirmer le leadership de l'amérique, et que les soviétiques n'ont jamais contesté leur défaite, on se rend compte qu'en accusant la NASA d'avoir menti, Bill Kaysing avait tout simplement "fait le jeu de l'ennemi"
Or, non seulement il ne fut pas inquiété pour activités subversives, mais c'est lui qui poursuivit ses contradicteurs
En 1996, l'astronaute James Lowell, qui savait de quoi il parlait, puisqu'il avait fait deux fois le voyage à la lune, ne se géna pas pour dire:
The guy is wacky. His position makes me feel angry. We spent a lot of time getting ready to go to the moon. We spent a lot of money, we took great risks, and it's something everyone in this country should be proud of
Le type est loufoque. Sa théorie me met en colère. Nous avons dépensé beaucoup de temps à nous préparer à aller sur la lune. Nous avons dépensé beaucoup d'argent, nous avons pris de grands riques, et c'est quelquechose dont tout le monde dans ce pays peut être fier
Kaysing le poursuivit en justice en 1997, mais fut débouté deux ans plus tard

Mais Bill Kaysing était capable d'aller plus loin: Dans une interview donnée à Nardwuar en février 1996, il transformait le tragique accident d'Apollo 1 en assassinat:

Nardwuar
Nardwuar
Kaysing
Kaysing
Nardwuar: What I'm still curious about, Bill Kaysing, is that - did NASA kill those astronauts in 1967, did they kill them on purpose because they knew too much? Or was it actually an accident that happened?
Ce à propos de quoi je suis toujours curieux, Bill Kaysing, c'est ça - La NASA a-t-elle tué ces astronautes en 1967, les ont ils tués exprès parce qu'ils en savaient trop ? Ou, en fait, est ce un accident qui est arrivé ?
Bill Kaysing: No, it was no accident. They murdered them because, you see, I found out just recently that whenever NASA was in trouble they would call on the CIA. Now we all know that the CIA has and can kill anybody they want without any feeling of conscience whatsoever. So it's my feeling that the CIA was hired by NASA to very adroitly kill Grissom, Chaffee and White.
Non, ce n'était pas un accident. Ils les ont assassinés parce que, vous voyez, j'ai découvert juste récemment que quand la NASA avait des ennuis ils passaient voir la CIA. Maintenant nous savons tous que la CIA a tué et peut tuer n'importe qui ils veulent sans aucun remords de conscience que ce soit. Donc c'est mon sentiment que la CIA a été engagée par la NASA pour tuer très habilement Grissom, Chaffee et White.


Non! Après des ignominies pareilles, pas de fleurs pour Bill Kaysing! Un bonnet d'âne, plutôt
Et c'est encore gentil...

kaysing

ET MAINTENANT, LE BOUQUET FINAL

Deux astronautes américains avaient réussi à photographier une étoile!
( Pan! dans les dents de feu Bill Kaysing )
bouton venus
l'étoile lunaire

Accueil Paranormal Espace Moonhoax
Dernière mise à jour: 25/12/2020