Les objets célestes fantômes de la grande guerre

En 1913, déja, les planètes Jupiter ou Vénus étaient prises pour des engins ennemis. On devine que la guerre venue, les imaginations enfièvrées fantasmèrent sans limite sur tout ce que le ciel pouvait offrir d'insolite. A cette époque, la revue L'Astronomie publiait épisodiquement de navrantes confusions sous la rubrique "L'ignorance astronomique générale". C'est surtout grace à elle que nous pouvons dérouler cette litanie de confusions nationalistes.

Kiev, Ukraine, été 1914.
On a vu, à Kiew, un aéroplane espion (!) qui apparaît chaque soir à l'Ouest, en allumant son réflecteur et disparaît une heure après, toujours à l'horizon Ouest..

Paris, 2 aout 1914.
L'astronome André Danjon manque de se faire lyncher pour avoir osé dire à des parisiens surexcités que le Zeppelin qu'ils croyaient voir n'était que la planète Jupiter. Protestant qu'il est astronome, il est sauvé par sa carte de la Société Astronomique de France.

Corbeil, 12 aout 1914.
Un mystérieux objet lumineux, observé plusieurs soirs à l'heure ou Vénus apparait, intrigue le général Penaud (c'était son nom).

Europe, 21 aout 1914.
Une éclipse de soleil, dont la zone de totalité traverse la Russie, est associée à la guerre par la population locale.

France, octobre 1914.
De divers points de France, on signale l'apparition d'une étoile tricolore, lanceant des rayons bleus blancs rouge...

Cote d'or, France, février 1915.
La population rurale croit voir les couleurs du drapeaufrançais dans une étoile très scintillanre, se levant à l'est vers 6 heures du soir.

Russie, été 1915.
Un dirigeable allemand muni d'un projecteur inquiète fort les habitants. Pourtant, d'après le correspondant de la revue L'Astronomie, ce n'est que la planète Jupiter.

Région parisienne, 21 novembre 1915, 6H 20
Un bolide illumine toute la région comprise entre St Germain en Laye et Chartres. Il fut interprété comme:
- une bombe lancée par un avion allemand ou un zeppelin
- le canon tirant contre un zeppelin, ou au loin, sur le front ( car le bolide avait fait entendre un grondement )
- l'explosion d'une poudrière.

Début 1916.
Un officier relève laborieusement à la jumelle les signaux faits par...les satellites de Jupiter. (9)

Paris, janvier 1916.
Des passants observent à travers les arbres la vive lumière d'un aéroplane... dans la direction de la planète Jupiter.

Rouen, février 1916.
Le canon tonne, les pompiers parcourent les rues pour alerter les habitants: la ville est menacée simultanément par... Vénus et Jupiter. (11)

Padoue, 9 avril 1916.
Des habitants regroupés sur la place du Duomo, croient observer le phare d'un aéroplane autrichien. Ils sont détrompés par un témoin qui observait Vénus à la jumelle, et leur dit: "Ne voyez vous pas que c'est l'étoile polaire?"

Barcelone, 13 février 1916.
Les habitants observent les phares d'un navire aérien dans la direction de... Vénus et Jupiter. (10)

France, aout 1917.
Selon un médecin major, des artilleurs tirent sur la planète Vénus qu'ils prennent probablement pour un avion.


(9) l'Astronomie, mars 1916, p 80, d'après The Observatory, vol XXXIX, No.497, fèv.1916, p 118
(10) l'Astronomie, mars 1916, p 80
(11) l'Astronomie, mars 1916, p 80

Dernière mise à jour: 5/06/2015

Accueil Paranormal OVNI Ufologie Chronique